Les alcools grecs

Tout savoir sur les apéritifs, liqueurs et digestifs grecs et comment les savourer !

Ouzo, tsipouro, raki, liqueur de mastiha, brandy et vermouth sont des boissons grecques au goût unique et évocateur de ce pays ensoleillé qu’est la Grèce !

On peut les classer dans deux grandes familles : les apéritifs et les digestifs, même si certaines peuvent se retrouver dans ces deux catégories.

Les apéritifs grecs

L’ouzo

L’ouzo est considéré comme la boisson « nationale » de la Grèce étant donné que sa production se passe exclusivement sous le ciel grec. C’est un alcool anisé, à base de raisin, au goût proche du pastis que les grecs boivent surtout en bord de mer et qu’ils accompagnent avec des mezzes de poissons (ou de viande, mais c’est un peu moins répandu). Bien que les historiens pensent que les origines de l’ouzo remontent à la Grèce antique, aucune preuve formelle ne vient corroborer ce fait. On est par contre certain qu’il était dégusté à l’époque de l’empire Byzantin !

L’île de Lesbos est considérée comme la patrie emblématique de l’ouzo. Sa dégustation s’accompagne d’un rituel : tout d’abord on utilise un verre haut et étroit dans lequel on va verser l’ouzo, puis de l’eau froide, et enfin des glaçons. Selon les goûts, il est possible de ne le boire qu’avec de l’eau ou qu’avec des glaçons, mais il est important si l’on veut le boire avec les deux de tout d’abord verser l’eau puis de rajouter les glaçons ensuite. L’eau transforme la couleur de l’ouzo qui prend une couleur blanche grâce au dégagement d’anethol. L’ajout des glaçons a le même effet, mais prend un peu plus de temps.

Une table avec deux verres d'ouzo avec vue sur la mer
Ouzo Plomari dégusté en bord de mer

L’ouzo accompagne parfaitement les mezzes de poisons, comme les kalamarakia tiganita (calamars frits), le poulpe au vinaigre, la friture de poissons ou les anchois. Il est également de coutume de servir cet alcool grec emblématique avec un saganaki arrosé de citron, des kolokythokeftedes (beignets des courgettes râpées), des boulettes grecques, des olives grecques, des gressins ou encore quelques tranches de fromage grec typique (kefalotyri ou kasseri) avec une tomate coupé en 8 morceaux et un peu de concombre.

Un verre d'ouzo avec le mezze du poulpe au vinaigre
Ouzo et poulpe au vinaigre

Le tsipouro et le raki crétois

Le tsipouro et le raki crétois sont deux boissons alcoolisées à base des raisins, qui sont célèbres et souvent confondues même par les grecs parfois. Il faut dire qu’elles sont proches l’une de l’autre, avec une teneur en alcool moyenne aux alentours des 40° pour les bouteilles que l’on trouve dans le commerce. Pourtant, ces deux boissons traditionnelles ont quand même des différences, en commençant par leur provenance : le raki provient de Crète alors que le tsipouro est originaire de Grèce Continentale. Il est à noter que le raki est également consommé sur les îles des Cyclades, comme Tinos par exemple. Une autre différence réside dans le processus de la fabrication, le raki étant issu d’une seule distillation tandis que la production du tsipouro en nécessite deux. Enfin, suivant la région le tsipouro peut être anisé, surtout vers la ville de Volos en Thessalie.

Raki crétois sur une table en Grèce
Raki dans sa carafe traditionnelle

Le tsipouro et le raki sont un peu moins liés par leur image avec la mer que l’ouzo. Il est fréquent que les gens, en majorité des étudiants, se retrouvent dans des « tsipouradika », des cafés qui offrent du tsipouro avec des mezzes pour sortir. Le tsipouro se boit normalement sans glaçons, du moins si vous voulez le boire comme les grecs ! Il est toujours frais et vous pouvez l’accompagner avec des mezzes de viande, de poisson ou du fromage.

Un verre de tsipouro avec de la lakerda, un mezze de poisson
Tsipouro et lakerda, un mezze à base de poisson

De l’autre côté, le raki est fortement lié avec le fameux régime crétois, surtout parce qu’il est présent dans la vie quotidienne des crétois et pas que pendant les fêtes ou les sorties. Il est servi également frais, dans un récipient traditionnel, avec des petits verres et se boit sec. À la différence de l’ouzo et du tsipouro qui accompagnent généralement des mezzes, le raki est servi également avec les plats principaux et les desserts. Il accompagne à merveille les produits et mezzes de la gastronomie crétoise comme les paximadia avec des olives, le graviera et autres fromages locaux, les biscuits apéritifs comme les kavroumadakia, l’apaki (du porc fumé au vinaigre – une forme de charcuterie crétoise), les dolmadakia (des feuilles de vignes farcies au riz), le dakos ou koukouvaya la célèbre salade crétoise (qu’on adore chez Poupadou !), les kaltsounia (tiropitakia crétois-feuilletés au fromage), l’antikristo (un plat à base d’agneau dont le nom est tiré de sa façon de cuire), toutes les viandes grillées, les poissons, les hohlious bourbouristous (escargots à la crétoise), les sfakianopites (une pâte très fine au miel) ou encore les xerotigana (gâteaux traditionnels).

Distillation traditionnelle du raki en Crète
Distillation traditionnelle du raki en Crète

Le Vermouth

Le vermouth est un vin aromatisé ou un apéritif à base de vin. Ses origines se retrouvent dans la Grèce antique où le vin était parfois mélangé avec des herbes, mais c’est sûrtout au 18e siècle que le vermouth a pris ses titres de noblesse en étant l’apéritif par excellence dans les familles royales de France et d’Italie. Le premier vermouth grec a été créé en 1860 par Ioannis Voucher, et a connu une résurgence dans les années 60, où en Grèce comme partout dans le monde le vermouth était l’apéritif par excellence, dégusté dans un verre haut avec des glaçons. Après sa période de la gloire, il fut quelque peu oublié mais depuis quelques années il a effectué son grand retour !

Deux verres d'apéritif Otto's Athens Vermouth
Verres de vermouth grec, avec de la glace et une tranche d’orange

Otto’s Athens Vermouth est un exemple typique de vermouth grec sucré infusé entre autres avec des ingrédients tels que des pétales de roses et des agrumes et qui se déguste aussi bien en apéritif, sec ou sur glace, qu’en cocktail. Normalement, le vermouth en Grèce est accompagné avec des fruits secs, comme des pistaches d’Égine, des amandes grillées, des raisins secs, des gressins avec de la tapenade des olives de Kalamata ou encore avec des biscuits apéritifs comme les kavroumadakia ou des popcorn salés.

Un apéritif Spritz, fait avec de l'Otto's Athens Vermouth
Un cocktail Spritz à base de vermouth grec Otto’s

Les digestifs grecs

Tout comme le raki précédemment mentionné, la liqueur de mastiha et le brandy Metaxa sont deux autres digestifs couramment dégustés en Grèce.

La liqueur de Mastiha de Chios

Même si la liqueur de Mastiha de Chios n’est pas aussi connue dans le monde entier comme peuvent l’être le raki ou l’ouzo, elle est cependant très largement répandue en Grèce. L’arbre de Mastiha ne pousse que sur une seule île au monde, l’île de Chios. Son écorce est grattée et la sève qui en coule produit ce qu’on appelle des larmes de Mastiha, qui tombent de l’arbre et sèchent naturellement au soleil. Les larmes sont ensuite grattées et nettoyées à la main. C’est à partir de ces larmes qui ressemblent à des pépites qu’est produit la liqueur de Mastiha, ce qui en fait une liqueur grecque rare, traditionnelle et à la saveur unique au monde. Traditionnellement, la liqueur de mastiha est servie en digestif, elle est offerte dans des petits verres en fin du repas et se boit très fraîche, voir glacée car elle est conservée au congélateur. Ces dernières années, la liqueur de Mastiha a pris de l’importance sur la scène cocktail dans les bars avec des compositions uniques telles que le Skinos Tonic qui vous changera du classique Gin Tonic, ou encore le Greek Spritz.

Cocktail Greek Spritz à la liqueur de Mastiha Skinos, Otto's Athens Vermouth et soda pamplemousse ThreeCents
Le cocktail Greek Spritz, à base de liqueur de Mastiha Skinos, Otto’s Athens Vermouth et soda pamplemousse ThreeCents est un incontournable de la scène cocktail en Grèce

Metaxa

Le Metaxa est un spiritueux grec obtenu à partir d’eau-de-vie vieillie en futs de chêne, de muscat des cépages de Samos, de pétales de roses et d’herbes aromatiques méditerranéennes. Spyros Metaxas a crée cette boisson en 1888. Souvent comparé au cognac, au brandy ou encore au Whisky, Metaxa 12 étoiles a un arôme unique et inimitable ! Le Metaxa est servi après le repas et il peut être accompagné par 2 ou 3 morceaux du chocolat noir. En Grèce c’est une boisson qui sera dégustée généralement en hiver. Par contre, les meilleurs bartenders du monde entier se le sont approprié pour préparer des cocktails signature accompagnés de fruits secs comme des pistaches d’Égine, des raisins secs, des amandes, des gressins ou encore des olives.

Bien entendu, toutes ces boissons sont à consommer avec modération ! N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires, et si vous avez besoin de conseils ou êtes à la recherche d’alcools grecs, n’hésitez pas à nous contacter directement sur notre site ou via notre page facebook 🙂

Laissez un commentaire...